Accorhotels veut contrer Booking.com avec sa marketplace

Un site de réservation qui s'étend à travers le monde

C'est l'été dernier que le groupe Accorhotels lançait sont site de réservation ouvert aux partenaires indépendants. Le succès ne s'est pas fait attendre, et les hôteliers indépendants se réjouissent de cette nouvelle plateforme.

Une politique agressive face à la concurrence

Dans l'ère du tout-en ligne qui est la nôtre, rares sont les consommateurs qui ne passent pas par internet à un moment ou à un autre de la préparation de leur voyage. C'est le constat qu'a fait le géant de l'hôtellerie Accorhotels, et c'est pourquoi le site internet Accorhotels.com s'est transformé en OTA. Les « online travel agents », les agences de voyage telles que Booking.com et Expedia s'accaparaient déjà la majorité des réservations en ligne, ce qui devait coûter fort cher en commissions à Accor.

Avec Accorhotels.com, le groupe offre le même service au consommateur, en évitant de débourser 15% de commission sur les séjours. Entre les sommes économisées et les commissions versées par les hôtels indépendants recensés, les frais d'exploitation du site et du système de réservation sont rapidement compensés. Encore fallait-il avoir l'envergure économique pour lancer un tel projet.

Un succès indéniable

L'ambition originelle était de rassembler 6.000 établissements indépendants à l'horizon 2018. On imagine que ce chiffre sera vite dépassé par la marketplace. En effet, aujourd'hui, le site Accorhotels.com compte plus de 4.600 hôtels partenaires, dont une quinzaine aux États-Unis, près de 300 en Amérique latine, une trentaine en Afrique, une centaine au Moyen-Orient, presque 600 en Asie et environ 250 en Australie et Nouvelle-Zélande. Quant à l'Europe, elle regroupe plus de 3.000 hôtels, dont la majorité en France.

Pour les hôteliers indépendants, l'offre est intéressante. Non seulement parce que la commission d'Accorhotels.com est (légèrement) inférieure à celle de Booking.com, mais aussi parce qu'elle leur permet d'être moins dépendants Les professionnels disent voir la proportion de réservations s'équilibrer progressivement entre les trois principaux services que sont Booking, Expedia et Accorhotels. Ils applaudissent également un contrat plus souple, qui par exemple, ne demande pas de garantir des chambres disponibles jusqu'à trois jours avant la date de réservation quelle que soit la période de l'année. Les modalités d'usage de la plateforme serait également plus simples, ce que les hôteliers attribuent à la connaissance du métier d'Accorhotels.

Le Club Accorhotels génère la moitié des réservations

Autre point positif, la multiplication des référencements en ligne permet aux hôteliers d'étendre leur clientèle venue de l'étranger. Les voyageurs d'affaires qui ont leurs habitudes chez Accorhotels sont dirigés vers des établissements qu'ils n'auraient jamais trouvés autrement. Ces hôtels touchent ainsi des clients du monde entier, ce qui leur offre une chance de les fidéliser. Pour certains hôteliers, la proportion de réservations émanant de membres du club peut atteindre jusqu'à 50%.

Les membres du Club Accorhotels peuvent également dépenser les points accumulés pendant leurs déplacements à titre professionnel pour s'offrir un séjour en couple ou en famille. Si les hôtels des marques Accorhotels sont privilégiés pour les voyages d'affaires, les établissements indépendants, dotés de leur personnalité propre, trouvent tout leur attrait pour des vacances.

Derniers articles de la rubrique